Powerpoint un outil indispensable pour les étudiants

Powerpoint un outil indispensable

Pour réussir leurs exposés, mémoires et autres travaux académiques, les étudiants disposent d’un outil de présentation informatisée de qualité : Powerpoint. Ce logiciel permet de présenter un exposé, construire une biographie, hiérarchiser des prises de notes et marque-page…. En effet, Powerpoint est un outil formidable qui permet de travailler rapidement et facilement.

Microsoft Powerpoint propose un accès gratuit à sa suite bureautique pour faciliter le travail des étudiants et des enseignants. Déjà disponible pour les étudiants américains, la gratuité de la suite bureautique de Microsoft est désormais également garantie dans le reste du monde. Pour pouvoir utiliser gratuitement Excel, Powerpoint et Word, étudiants et enseignants doivent néanmoins répondre à un seul critère d’éligibilité, en l’occurrence, que l’établissement scolaire dans lequel ils se rendent dispose d’un abonnement de licences en volume. Le géant de l’informatique s’est vu contraint d’adapter son offre, quitte à rogner sur les énormes marges générées par ses outils les plus populaires. Une stratégie qui pourrait bien permettre à Microsoft de regagner une partie de son public qui s’était tourné vers d’autres logiciels gratuits.

Lorsqu’on est étudiant, Powerpoint est un outil indispensable qui permet de gagner du temps et d’offrir de la clarté. Pour réussir sa présentation Powerpoint il faut d’abord en connaître quelques règles de base. Tout d’abord, il faut penser au contexte de votre présentation : serez-vous devant d’autres étudiants, un seul professeur, en entreprise ? Autre question, de combien de temps allez-vous disposer. Tout de suite, il faut se poser les bonnes questions afin de bien cadrer sa présentation Powerpoint.

Pour commencer, il faut définir deux bases pour votre Powerpoint : le plan et la charte graphique. En ce qui concerne le plan, il doit être très proche de celui de votre oral. Mais là où une présentation Powerpoint diffère d’un dossier, c’est qu’il n’est pas obligatoire d’avoir un nombre de slides équilibré par partie. La charte graphique d’une présentation Powerpoint doit être stable : il faut avoir une base en termes de polices d’écriture, couleurs, et visuels ou avoir effectué une formation continue dans ce domaine. L’écueil à éviter est de considérer chaque slide comme “à part”. Evitez les écritures fluo ou transparentes, les tailles de polices inférieures à 24 et les fonds noirs. Lire votre support ne doit pas demander d’effort au public. Dans le même ordre d’idées, n’en faites pas trop ! Utilisez les styles et les couleurs avec parcimonie : rappelez-vous que l’objectif de votre support est d’appuyer vos propos.